Communiqué de Presse

Les personnes souffrant de cancer en Inde et en Suisse peuvent désormais rejoindre une communauté de 70 000 patients grâce à l’application CURIA

CURIA est une application unique en son genre qui emploie une technologie de pointe pour offrir aux patients des options personnalisées de traitements, d’essais, d’experts et la possibilité d’entrer en contact avec les patients les plus similaires. 

CURIA, une application mobile avec une communauté de plus de 70 000 personnes atteintes de cancer, est maintenant disponible pour les patients en Inde et en Suisse. L’application permet aux patients d’obtenir des informations personnalisées sur les traitements, les essais cliniques et les experts, et leur apporte le soutien dont ils ont besoin pour prendre les décisions difficiles tout au long de leur parcours de lutte contre le cancer. 

L’Organisation mondiale de la santé estime qu’un Indien sur dix développera un cancer au cours de sa vie.1 En Suisse, 60 483 patients ont reçu un diagnostic de cancer en 2020.2 Selon une étude, 70 % de ces patients ne sont pas satisfaits des informations qu’ils reçoivent.3 CURIA se sert d’une technologie d’intelligence artificielle qui explore quotidiennement sur 95 % de l’Internet les mises à jour des registres, des sites d’approbation des médicaments et des bases de données d’essais cliniques. Les informations sont examinées par une équipe d’experts et fournies aux patients dans l’application, sur la base d’un questionnaire permettant de s’assurer que seuls les résultats pertinents pour le profil de cancer du patient sont affichés.

Les options personnalisées visent à répondre à trois grandes questions qui sont souvent au premier plan dans l’esprit des patients lorsqu’ils apprennent qu’ils ont un cancer : « Quelles sont les options de traitement qui s’offrent à moi ? », « Quels sont les essais cliniques auxquels je peux participer ? » et « Qui sont les spécialistes de mon type de cancer ? ». CURIA permet aux patients de comprendre les options qui s’offrent à eux dans leur parcours thérapeutique et d’avoir des discussions plus engagées avec leur médecin sur ce qui leur convient le mieux.

En outre, la fonction « Jumeau Curia » de CURIA répond au besoin des patients d’entrer en contact avec quelqu’un qui comprend vraiment leur situation. L’algorithme met en relation les personnes atteintes d’un cancer avec d’autres utilisateurs de l’application dont le profil est le plus similaire, sur la base d’un questionnaire. 

Shari Sheranian est atteinte d’un cancer du sein de stade quatre triple positif et a souligné l’importance d’échanger avec quelqu’un qui vit une expérience similaire, au-delà des groupes de soutien. « J’ai essayé plusieurs groupes de soutien. En ai-je trouvé un qui me convienne parfaitement ? Non. D’après mon expérience, les patients ont tendance à se regrouper, même si leur diagnostic est différent : ceux qui sont à un stade précoce et qui, espérons-le, peuvent être guéris, et ceux qui ont un cancer métastatique, au pronostic fatal. Les gens ont peur de parler à ceux qui ont un pronostic fatal. »

Une fois jumelés, ils peuvent partager leur expérience par le biais d’un chat privé, anonyme ou non. Avec un sujet aussi personnel, la confidentialité devient un facteur clé. Le chat de Jumeau Curia est crypté par blockchain, le plus haut niveau de sécurité. 

Le lancement en Inde et en Suisse fait suite à des lancements couronnés de succès en Italie, en Espagne et en Allemagne. Chiara Thanner, responsable de l’application Curia, a déclaré : « Notre mission est d’offrir aux patients tout un monde de possibilités, adapté à leur parcours individuel de lutte contre le cancer. Jumeau Curia et CURIA sont des outils importants pour refléter le fait que chaque personne vivant avec un cancer a ses propres besoins en matière d’information et d’émotions, et qu’une approche unique n’est plus envisageable. »

L’application est disponible dès maintenant en téléchargement sur Android et iOS. 

Références

    1. World Health Organisation. (2020). World Cancer Report: Cancer Research for Cancer Prevention. Available at: https://publications.iarc.fr/586
    2. Global Cancer Observatory. (2020). Switzerland Cancer Factsheet. Globocan2020. Available at: https://gco.iarc.fr/today/data/factsheets/populations/756-switzerland-fact-sheets.pdf 
    3. Mekuria AB, Erku DA, Belachew S. (2016). Preferred information sources and needs of cancer patients on disease symptoms and management: a cross-sectional study. Patient Prefer Adherence. 10:1991-1997. https://doi.org/10.2147/PPA.S116463